Et oui, à chacun son coming out...

Pour certains, c'est l'adhésion à un parti politique, pour quelques-uns c'est d'avouer leur homosexualité, pour d'autres encore, c'est leur appartenance à une minorité ethnique... Tous utilisent une caractéristique de leur personnalité, un trait de caractère, une idée ou un principe, quelque chose qui leur ait bien particulier à eux, et qu'ils utilisent pour avoir un sentiment d'appartenance à un groupe. Ah, l'homme est un animal social...

Il y a les associations de lutte contre le racisme, de lutte contre la discrimination en tous genres (comme l'obésité). Il y a les associations de gens nantis, ou ayant un intérêt commun (sport, musique, théâtre, opéra, cinéma, peinture, etc...)

Ces personnes cherchent à rencontrer des personnes ayant un point commun, quel qu'il soit... Histoire de s'y reconnaître et de se faire des amis, et de se comprendre... En effet, comment parler de musique classique, de nuances dans une partition avec quelqu'un qui ne sait pas lire une partition ? C'est comme parler avec un chinois qui ne parle pas français...

Quand il s'agit d'une caractéristique qui distingue vraiment une personne, comme pour les "people", les "star" ou autres mannequins, ils ont la beauté ou la célébrité, un quelque chose "en plus"... qui peut être un facteur d'isolation, de sensation de solitude et d'incompréhension. Il semble alors normal que ces individus se regroupent entre eux...

Aux Etats-Unis, c'est plus facile à vivre car ce "quelque chose en plus", quand on en voit le potentiel, tout le monde vous pousse à le développer... Le succès (quel qu'il soit) n'est pas jalousé s'il est mérité. Voilà quelque chose d'intelligent !!!

Ah, l'intelligence... Vaste sujet, qui fait pas mal de débat... et qui est très tabou en France. On reconnaît enfin que les enfants surdoués existent et ont besoin d'une attention particulière, et que le système d'éducation ne leur est pas très favorable. Il existe à présent des études et un support pour les parents d'enfants surdoués... Mais ils existent depuis toujours ! Que sont devenus ces enfants surdoués, souvent non reconnus, faute de savoir en reconnaître les signes et ne pas les étouffer ? Les malchanceux sont passés par la case "échec scolaire"...

Les chanceux ont réussi à faire leurs classes, et même des études supérieures... Mais le sentiment d'être différent, un peu extra-terrestre reste sans explication. On masque la différence pour se faire accepter. Des troubles de la confiance en soi se manifestent, un sentiment d'imposture s'installe... Une honte de son hypersensibilité, de son hyperémotivité, du fait d'un système nerveux ultra-sophistiqué...

Alors, on cherche une explication de pourquoi on n'est pas comme les autres. On tourne en rond, jusqu'à ce que l'on croise un article qui en parle, ou que l'on ait déjà quelques doutes sur l'origine des troubles, mais que l'on n'y croit pas trop, alors on n'ose pas, ou on a peur du regard de ses proches (vu que leur avis compte plus que le notre puisqu'on ne peut pas s'appuyer sur ses propres ressentis, trop différents de ceux des autres...) La lucidité sur soi fait partie du "package deal", et entraîne une grande modestie. Un surdoué ne dira jamais de lui-même qu'il est intelligent. Forcément, il/elle est hyperconscient(e) de ses erreurs, c'est un(e) perfectionniste dans l'âme.

Et puis, on ose, on saute le pas, on fait un test puis 2... Et puis, on trouve une assoc' de gens "comme soi"... Et alors on passe le test d'entrée, et il se trouve que le test, et bien, on le réussit... Il n'était pas si difficile que ça, une fois qu'on commence à admettre ses possibilités !

J'ai reçu la semaine dernière ma lettre confirmant ma possibilité d'adhérer à Mensa. voir le lien ici. J'ai envoyé aujourd'hui ma demande d'adhésion...

Ceci est donc mon coming out officiel ! Pouvant adhérer à Mensa, suite au test d'admission, je fais donc partie des 2% de la population ayant un QI supérieur à 130.

Le fait de le reconnaître va m'aider à reconstruire mon estime de moi-même, très défaillante ces derniers mois, et de dépasser des peurs idiotes. Je fonctionne donc très différemment de la majorité de la population... comme ces 2% de population. Il est temps que j'apprenne ce qui est "normal" pour une personne comme moi... Hors norme ! Exemple : mon hypersensibilité... est normale et commune, et pourtant très peu acceptée par mon entourage professionnel  ! Or le QI moyen des ingénieurs est de 121, parait-il ? (voir ici)... Pff, comme quoi ! Enfin, paraît-il qu'avec un haut QI, il y a aussi des troubles de la personnalité qui peuvent se développer, proche de l'autisme... Je me disais aussi, y a des gens vraiment bizarres autour de moi ! :-D !!!) :-p