Encore une fois aujourd'hui, j'ai reçu un mail me vantant les vertus de la méditation... Cette fois, il s'agissait de la méditation "mindfulness"... Un institut très sérieux, et tout, et tout, propose une initiation, et un atelier de 8 séances...

Il s'agissait de s'initier à la méditation "en pleine conscience", dont les bienfaits sur la gestion du stress est reconnue scientifiquement... Cette méditation est non religieuse mais s'appuie sur des pratiques millénaires bouddhiques...(euh ?) L'initiation est à 50€ sur Marseille et 70 € sur Paris... Le stage sur paris est à 360 €...  Bon. Soit... L'objectif est d'apprendre une méthode de gestion de stress et de ses émotions... Apprendre à méditer pour alléger sa vie... ou son porte-monnaie ?

La pratique méditative quotidienne, entre autres choses et activités, répond au besoin de l'être humain en terme de spiritualité... Elle s'inscrit au départ dans le cadre d'une religion ou d'une certaine spiritualité... Toutes les religions enseignent une telle pratique. Le terme méditation est à la mode car le bouddhisme est à la mode depuis un certain temps, et que c'est différent des pratiques chrétiennes dénigrées dans les sociétés occidentales.

En bref, chez les bouddhistes, on médite seul, ou en communauté, devant des statues de Bouddha ou autre divinité, ou en récitant des mantras. La méditation est orientée spirituellement (et pas vers son nombril !). Chez les chrétiens, on prie à la messe, chez soi, à l'église, seul, en communauté ou en famille, en lisant la Bible ou les Evangiles... Donc la prière est aussi orientée spirituellement. Si l'on vide ce sens spirituel à la méditation, est-ce que l'on remplit ce besoin humain de spiritualité ? Hummm, pas sûr.

La prière contrairement à ce que l'on pourrait penser n'est pas une récitation de prières "par cœur", ni une liste d'exigences, de demandes à Dieu, un peu comme une lettre au père Noël. On peut passer par ces erreurs d'interprétation, surtout en début de pratique... En priant, nous établissons un dialogue, un cœur à cœur avec Dieu (c'est le terme que je prends pour désigner cette toute-puissance magnifique et bienfaisante, selon ma Foi, après chacun voit midi à sa porte !). Ce dialogue ne peut être perçu que lorsque l'on fait silence, d'abord autour de soi et surtout en soi.

En cela, la prière chrétienne se rapproche de la méditation bouddhique, car on demande souvent de faire d'abord le "vide" (ou plutôt le silence) en soi... Ce n'est pas parce que l'on n'arrive pas à faire ce silence que l'on ne prie pas !! Cela demande, aussi bien pour les chrétiens que pour les bouddhistes, des années et des années de pratique pour parvenir à un silence intérieur de qualité, permettant ce que l'on appelle l'éveil (voir ici, un bouquin sensationnel à ce sujet)... Mais ce silence n'est pas l'objectif de la prière. Il est là pour se laisser remplir par une autre présence, divine celle-là, apaisante, pleine d'amour.

On est alors tel un réceptacle de cet amour inconditionnel, et si l'on parvient à s'imaginer comme un réceptacle immense... Quel quantité d'amour on reçoit alors ! Et quelle quantité d'amour, on peut alors donner... parfaitement gratuitement.

C'est par le sens du baptême qui consacre la personne... reconnue aux yeux de tous, comme réceptacle de l'amour de Dieu... Et comme Dieu est amour... Le chrétien devient "temple de l'esprit saint"... consacré !

Encore faut-il que le chrétien en ait réellement conscience ! :-) Ca demande un peu de travail intérieur... Et ce n'est pas non plus l'apanage des baptisés, uniquement, sinon pourquoi il y aurait tant d'adultes qui demandent le baptême ??? C'est qu'ils en ont reçu l'appel (objet d'un futur post). Comment ? Ben, par la prière, c'est un dialogue, donc ça va dans les deux sens !!! Pour info, ce sont 341 adultes et 115 adolescents qui ont été baptisés à Pâques sur Paris (voir ici).

C'est là une des clés de la prière chrétienne... Recevoir cet amour divin pour le retransmettre... Cela demande aussi à chacun de reconnaître que, malgré tous nos défauts, toutes nos misères, on est digne de recevoir cet amour, et de le transmettre... sans condition, ni tarif.

C'est dans ce savoir que se trouve l'apaisement, le ressourcement de toutes vies, et de comprendre que malgré tous les soucis de l'existence, on peut vivre et être heureux et que l'on peut arranger les choses... Il suffit d'avoir l'énergie de sourire. Et c'est cette prière qui donne cette énergie... On ne se rend même pas compte que l'on sourit !

Plutôt que d'aller payer des cent et des milles pour un stage ayant pour objectif de vous prendre du temps et de l'argent... pourquoi ne pas prendre ce temps et aller pousser la porte d'une église, d'un temple, d'une mosquée, selon ce que vous préférez ? En plus ces édifices sont généralement très beaux, alors pourquoi ne pas y aller en famille ? Petite pause dans la vie de tous les jours...