... et tomber dans le ravin, si on ne regarde pas là où l'on va !

Et si l'on regarde en arrière, comment peut-on aller de l'avant ?

C'est du simple bon sens... A quoi ça sert de prendre du recul dans une situation si c'est pour ne pas avancer ??

Ne vaut-il mieux pas prendre de la hauteur, à ce moment-là ? Mettre un peu de distance entre soi et la situation ?

C'est facile de dire ça... Tellement facile de le dire, et complètement inutile pour moi (et certainement pour d'autres !). Ca n'a servi qu'à m'énerver contre les personnes qui me disaient ça.

En fait, j'ai récemment pris de la distance, en effet... tant psychiquement que physiquement par rapport à certaines personnes et certaines situations. Comment ? C'est au final assez simple...

Pourquoi parfois on se prend la tête ? Ca tient à la valeur que l'on accorde à certaines choses / certains évènements ou situations, et que d'autres personnes n'y accordent pas la même valeur...Ensuite, cela dépend de son rapport à soi... Est-ce que l'on considère être d'une grande valeur, au moins la même valeur que la personne en face ?

Si oui, alors pas de souci : nos idées sont au même niveau, on est à égalité, il n'ya pas de raison pour que cette personne m'impose ses idées par rapport aux miennes...

Mais si je ne m'accorde pas autant de valeur qu'aux autres (faible estime de soi), que se passe-t-il ?

Et bien l'autre, ayant "plus" de valeur que moi, à mes yeux, a donc un avantage, et peux "m'imposer" sa vision des choses. J'ai alors des difficultés à exprimer mon point de vue, plus "faible" à mes yeux. Alors l'autre prend forcément l'avantage, et impose ses idées au final.

Après, je me reproche de ne pas avoir fait valoir mes idées, de ne pas avoir su les exprimer avec ferveur, je ressasse et me mets en colère, et je l'exprime envers un "proche"... qui me dit alors de prendre du recul !  Or, c'est juste un problème d'affirmation de soi, en fait. Le problème est alors dans la perception de ma valeur par rapport à la valeur que j'attribue aux autres.

Prendre de la distance, c'est alors simplement avoir suffisamment d'estime de soi pour envoyer paître les autres quand leurs idées ne vous plaisent pas... Et ne pas s'en vouloir ni se soucier de quelconques conséquences, puisque mes idées ont au moins la même valeurs que les leurs ! Donc ils n'ont aucune raison de "m'en vouloir" (autre symptôme de la faible estime de soi : la peur de la perte de l'estime/amour/amitié de l'autre).

Au final, quand on reçoit ce conseil "prendre du recul / de la distance / de la hauteur", ce n'est pas un outil, mais un indicateur... de niveau d'estime de soi.